Swatch Group: nouveaux records en 2005 et partenariat avec Tourneau

GENèVE - Pour présenter un bilan 2005 ponctué de nouveaux records, Swatch Group a choisi Genève où il inaugure "sa Cité du temps". Dans ce lieu prestigieux situé sur une île au-dessus du Rhône, il va créer des événements et des expositions ouvertes au public."La situation se présente très bien et nous sommes très optimistes après les salons de Bâle et de Genève," a indiqué jeudi Nick Hayek, président de la direction. Les résultats illustrent une année "exceptionnelle" avec un chiffre d'affaires qui a bondi de 8,3% à 4,5 milliards de francs et un résultat net de 621 millions.L'annonce d'une coentreprise avec l'Américain Tourneau est l'exemple même des ambitions du géant biennois, tous azimuts et pour toutes ses marques. La nouvelle société va créer des magasins d'usines "haut de gamme" dans des galeries commerciales aux Etats-Unis."Nous sommes en train de tester le marché, et espérons ouvrir les premières boutiques avant 2007-2008", a commenté M. Hayek, saluant "le même esprit d'entreprise" chez ses partenaires. Orlando, Las Vegas, Los Angeles et New York seront les points de vente pionniers de cette aventure.Sur le marché américain, le groupe a réalisé des ventes en progression de 9,1% à 494 millions de francs. Mais c'est en Asie que le chiffre d'affaires a le plus fortement grimpé, enregistrant une avancée de 14,6% à 1,59 milliard. L'Europe garde la tête à 2,09 milliards, en hausse de 2,8%.En termes de produits, les montres et bijoux représentent plus de 76,4% du chiffre d'affaires à 3,43 milliards et 85% du résultat opérationnel, soit 626 millions. Les autres activités, la production pour le groupe et pour des tiers (+ 4,7%) ainsi que les systèmes électroniques (+ 1%) ont plus faiblement progressé.Reste que Swatch Group a terminé 2005 sur "une trésorerie confortable", a précisé son directeur financier Edgar Geiser. Elle lui permet de réaliser des investissements (221 millions) de satisfaire ses actionnaires (nouveau rachat d'actions de 300 millions annoncé) et d'envisager des acquisitions.L'introduction par la Chine d'une taxe sur les produits de luxe pourrait amener, courant avril, quelques nuages dans un ciel au beau fixe. "Nous allons travailler avec nos lobbies et dans la perspective des Jeux olympiques de Pékin en 2008 convaincre le Conseil fédéral de faire changer les Chinois d'avis." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.