Signature d'un accord de libre-échange entre Washington et Séoul

SéOUL - Les négociateurs américains et sud-coréens se sont entendus à Séoul sur un accord de libre-échange. C'est le plus important conclu par les Etats-Unis depuis l'Accord nord-américain de libre-échange (Aléna), a annoncé un porte-parole américain.L'accord a cependant suscité de nombreuses critiques en Corée du Sud, en particulier d'agriculteurs craignant de perdre leur moyen de subsistance en cas d'ouverture des frontières au riz américain bon marché. Dimanche, un manifestant sud-coréen s'est immolé par le feu devant l'hôtel de Séoul où se déroulaient les discussions, a indiqué la police.Cet accord est le plus important conclu par les Etats-Unis depuis l'Aléna, signé en 1993 avec le Canada et le Mexique. De difficiles négociations duraient depuis 10 mois. Selon ses défenseurs, l'ouverture des frontières entre les Etats-Unis et la Corée du Sud devraient donner un coup de fouet aux échanges déjà importants entre les deux pays (74 milliards de dollars l'an dernier).L'administration américaine avait jusqu'à ce dimanche (heure de Washington, lundi en Corée) pour informer le Congrès des accords commerciaux qu'elle entend signer dans le cadre des pouvoirs de négociations spéciaux dont elle jouit actuellement au titre de la loi dite TPA (Trade Promotion Authority).Cette autorité, dite "fast track" ("voie rapide"), permet au président américain George W. Bush de négocier des accords que le Congrès ne peut qu'approuver ou rejeter en bloc, sans en amender les dispositions. Elle expire le 1er juillet. Compte tenu du délai imposé de 90 jours pour l'examen parlementaire, les négociateurs américains et sud-coréens étaient tenus de s'entendre dimanche au plus tard. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.