Selon Martin Hellweg: la Boillat ne dégage pas de perte

DORNACH SO - L'usine Swissmetal Boillat de Reconvilier travaille sans perte malgré le conflit du travail qui la touche. C'est ce qu'a déclaré Martin Hellweg, patron de Swissmetal, dans un entretien publié dans la "Basler Zeitung".A la question de savoir combien Swissmetal perd d'argent chaque mois à Reconvilier, Martin Hellweg a répondu que l'usine ne dégage pas de perte. "Nous gagnons même un peu", a-t-il précisé dans le quotidien bâlois."Les affaires tournent bien et elles tourneraient encore mieux cette année sans la grève", a encore déclaré le patron de Swissmetal. Quinze emplois, la moitié des postes de cadres, sont encore inoccupés.Les ventes couvrent les coûts, même si la situation n'est pas encore aussi bonne qu'avant la grève, souligne Martin Hellweg. Par contre, la situation est plus critique pour certains clients qui ne sont plus suffisamment livrés à cause des arrêts de travail.Martin Hellweg précise qu'une partie des machines sont toujours à l'arrêt et que cette situation est normale. A moyen terme, l'usine de Reconvilier veut se concentrer sur la transformation à froid dans la tréfilerie, a précisé le patron.Un transfert des activités de Reconvilier à l'usine allemande de Lüdenscheid n'est pas prévue, assure Martin Hellweg. Selon lui, cette rumeur a été lancée par des gens qui ne travaillent pas chez Swissmetal et dont l'objectif est de créer des inquiétudes.A long terme, Swissmetal veut employer 150 à 200 personnes à Reconvilier, a précisé Martin Hellweg. L'expert indépendant Jürg Müller doit rendre jeudi son analyse sur la façon de réorganiser l'usine afin qu'elle tourne à nouveau à plein régime. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.