Prévisions du BAK: accalmie en vue sur le marché de l'immobilier

BâLE - L'essor sans faille que connaît le secteur de la construction en Suisse depuis 2003 atteindra son point culminant cette année, selon le BAK Basel Economics. Mais le revirement de tendance se fera en douceur, selon l'institut conjoncturel bâlois.Les taux hypothécaires, faibles en comparaison internationale, soutiennent la construction, ont expliqué les économistes du BAK lundi lors d'un séminaire à Bâle. Il s'y ajoute l'évolution positive des revenus ainsi que l'attrait de la Suisse pour les travailleurs étrangers.Mais comparé aux taux de croissance importants des dernières années, l'évolution de la construction en 2007 et 2008 se révèlera "très modérée", prévoient-ils. Les investissements réels dans ce secteur devraient légèrement ralentir à 0,3% l'an prochain, contre une croissance de 1,6% cette année et de 5,1% en 2005.La dynamique faiblissante de la construction se retrouve aussi dans les nouveaux logements. Leur nombre a progressé de 8% cette année, à 41'000. Il passera à 40'000 l'an prochain et à 38'000 en 2008, a expliqué l'économiste Alexis Körber. L'élan vient davantage des maisons avec plusieurs appartements que des maisons individuelles.Le ralentissement de la construction ne devrait cependant pas avoir d'effet sur la conjoncture économique. Les experts du BAK Basel Economics ont relevé leurs prévisions il y a deux semaines. Ils tablent désormais sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) en Suisse de 2,9% en 2006 et de 2% en 2007.Il existe en outre de grandes disparités selon les régions. La région de Bâle se trouve nettement au-dessus de la moyenne helvétique, avec une croissance du PIB de 2,9% l'an prochain. L'industrie chimique et pharmaceutique expliquent ce développement.Le bassin lémanique fait en revanche pâle figure, sous la barre, avec 1,9%, suivi de la Suisse orientale avec 1,7% et de l'Espace Mittelland avec 1,6%. Le Sud de la Suisse fait office de lanterne rouge avec une croissance attendue à 1,3%.Selon les prévisions du BAK, l'économie mondiale fait preuve de vigueur comme jamais. Son taux de croissance devrait se situer au-dessus de la moyenne l'année prochaine, à 4,7%. Cette année, il devrait atteindre un record des trente dernières années, à 5,3%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.