Politique agricole 2011: les réformes ont été ralenties

La politique agricole sera réformée en douceur. Le Conseil national a mis sous toit la nouvelle loi sur l'agriculture. Elle s'accompagne d'une facture de 13,65 milliards pour 2008-2011, soit 150 millions de plus que prévu par le gouvernement.Comme le Conseil des Etats la veille, la Chambre du peuple a adopté tacitement le compromis de la conférence de conciliation pour éviter de faire capoter tout le paquet. La pose d'installations solaires sera ainsi facilitée dans les exploitations agricoles.Les Chambres fédérales ont ralenti le rythme de la politique agricole 2011, au grand dam du Conseil fédéral et du camp rose-vert. Elles ont regonflé l'enveloppe des moyens destinés au soutien du marché, réduit les paiements directs et assoupli les prescriptions pour la production biologique.De justesse, les deux Chambres ont autorisé les importations parallèles pour les moyens de production (fertilisants, pesticides) et les biens agricoles (tracteurs, machines). Cette libéralisation, censée réduire les coûts de production d'environ 50 millions, est contestée par l'UDC et les radicaux. La politique agricole 2011 est marquée par l'empreinte du PDC, qui a réussi largement à imposer sa ligne.Le deuxième volet de la politique agricole, qui porte principalement sur le droit foncier rural, n'est pas encore bouclé. Mais dans ce cas aussi, le Parlement a refusé d'accélérer les changements structurels. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.