Peter Hasler prône le débat sur les salaires des grands patrons

BERN - Le directeur de l'Union patronale, Peter Hasler, appelle les entreprises au débat sur les salaires des grands patrons. Dire comme Marcel Ospel, que les critiques contre sa rémunération sont "populistes" n'est pas une réponse, selon lui.L'an dernier, M. Ospel a touché 24 millions de francs. L'Union patronale suisse sera toujours davantage confrontée à la problèmatique des salaires des top managers et "cela nous cause de gros soucis", affirme M. Hasler dans une interview parue dans la "SonntagsZeitung".Pour son organisation, ce type de débat rend "énormément plus difficile" par exemple de défendre des propositions d'économies dans l'assurance-invalidité. Le thème pose d'ailleurs aussi problème au parti radical, le plus souvent identifié aux milieux économiques, note M. Hasler. En fin de compte, ce sont les Verts qui risquent d'en profiter, analyse le patron des patrons.L'Union patronale ne veut de son côté pas se distancier publiquement des hauts revenus, ni prendre position sur telle ou telle entreprise. "Nous ne résoudrons aucun problème du pays si nous réduisons le revenu de Marcel Ospel", note M. Hasler. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

08.11.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.