Main d'oeuvre suisse à 50,70 francs l'heure, la plus chère d'Europe

NEUCHâTEL - La main-d'oeuvre helvétique est la plus chère d'Europe. Ses coûts moyens s'élevaient à 50,70 francs par heure travaillée pour l'industrie et la plupart des services en 2004. Mais le niveau en Suisse n'est pas le plus élevé pour le pouvoir d'achat.Par rapport à 2002 où ils se situaient à 50,10 francs, les coûts de la main-d'oeuvre ont augmenté de 1,2% en 2004. La hausse a atteint 5% entre 2000 et 2002, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS) en publiant sa première étude sur la question.Les coûts de la main-d'oeuvre sont composés à hauteur de 82,6% par les salaires et les traitements, à 14,8% par les cotisations sociales à la charge des employeurs et à 2,6% pour les frais de formation professionnelle, recrutement et autres dépenses. Les apprentis n'ont pas été inclus.Ces premières estimations du coût du travail fournissent des indicateurs importants pour une comparaison de l'attractivité de la place économique suisse par rapport à ses concurrents européens, a précisé l'OFS. Les coûts en Suisse se sont élevés en 2004 à 32,9 euros l'heure travaillée, ce qui place le pays dans le groupe de tête constitué par le Danemark (30,7) et la Belgique (30).Dans les pays voisins de la Suisse (France, Allemagne, Autriche) dont les coûts de la main-d'oeuvre dépassent la moyenne de l'Europe des Quinze, les valeurs se situent entre 25 et 28 euros. A titre de comparaison, ce niveau s'élève 9,6 euros au Portugal et à 2 euros en Lettonie.La situation diffère lorsqu'elle s'exprime en termes de pouvoir d'achat standard (PAS), qui calculé sous l'angle d'une monnaie commune efface les différences de niveau des prix entre les pays. Les coûts de la main-d'oeuvre en Suisse se révèlent moins élevés qu'on ne peut le penser, a précisé à l'ATS Didier Froidevaux, collaborateur à l'OFS.Pour 2004, l'organisme a calculé 23,3 PAS alors que la moyenne des Quinze est de 22,9. Le niveau suisse, neuvième du classement, est inférieur aux pays voisins comme l'Autriche (24,4), l'Allemagne (24,6) ou la France (26,1). Seule l'Italie est moins chère, avec 20,8 PAS. La place économique suisse est ainsi attrayante face à ses concurrents.Pour l'instant, l'OFS ne parle que de premières estimations, a expliqué M. Froidevaux. Des résultats détaillés sur les coûts de la main-d'oeuvre seront publiés en 2008, comme le stipule l'accord bilatéral avec l'Union européenne sur la coopération statistique. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

08.11.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.