L'OPA de BNP Paribas sur BNL est bien engagée

BERNE - Le projet de rachat de la banque italienne BNL par BNP Paribas est déjà bien engagé. L'institut français est assuré d'enlever deux tiers du capital de l'établissement transalpin, ce qui confortera sa place de numéro deux européen.Banca Nazionale del Lavoro, déjà cible en 2005 d'un projet d'achat, a accueilli favorablement cette offre. Son président Luigi Abete a déclaré samedi qu'elle "représente une opportunité de développement pour BNL au sein d'un grand groupe européen".BNP Paribas a annoncé vendredi soir avoir passé des accords avec 13 actionnaires de BNL, dont l'assureur italien Unipol, pour acquérir 48 % de son capital. Après autorisation des autorités bancaires et de la concurrence, elle lancera une offre publique sur le solde, ce qui valorisera la banque autour de 9 milliards d'euros.Samedi, la deuxième banque espagnole, BBVA, qui ne fait pas partie des 13 actionnaires ayant signé ces accords, a annoncé qu'elle cèderait sa participation de 14,75 %, si l'offre de BNP Paribas se confirmait. Le conseil d'administration d'Unipol a lui approuvé l'accord de vente de sa participation de 14,75 % ainsi que de celle de ses partenaires dans la sixième banque italienne.Cette acquisition, la plus importante jamais réalisée par la banque française depuis son rachat de Paribas en 1999, confortera sa place de seconde de la zone euro par la capitalisation boursière. Avec 71 milliards d'euros, elle talonnera l'espagnole Santander Central Hispano.BNP Paribas s'attend à réaliser 400 millions d'euros de synergies grâce à ce rapprochement. L'impact sur son bénéfice par action avant coût de restructuration devrait être "neutre" en 2007 et "positif" dès 2008. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.