L'euro a cédé du terrain face au dollar en 2005

LONDRES - Pour la première fois depuis quatre ans, l'euro a reculé en 2005 face au dollar affranchi des déficits structurels de l'économie américaine. Il a cédé jusqu'à 14 %, entre un plus haut à 1,3582 dollars en janvier et un plus bas à 1,1640 en novembre. La fin de l'année 2004 s'était soldée par un record historique de l'euro face au dollar au terme de trois ans de progression, à 1,3666 dollars. La progression du dollar a été entretenue en 2005 par un écart accru entre les taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine (Fed) et ceux de la Banque centrale européenne (BCE), synonyme d'une rémunération grandissante des capitaux en dollars comparé aux capitaux en euros. En l'espace d'un an, le différentiel de taux d'intérêt est passé de 0,25 point, une différence négligeable, à 2 points. En décembre, le taux d'intérêt directeur américain était fixé à 4,25 %, contre 2,25 % en zone euro. La progression du dollar s'est faite d'autant plus facilement que dans le même temps, le marché s'est désintéressé des facteurs structurels qui plombaient encore le billet vert en 2004. Pourtant, les déséquilibres ne se sont pas réduits, bien au contraire. Le déficit commercial américain a touché un nouveau record en octobre, à 68,9 milliards de dollars (90 milliards de francs), et le déficit de comptes courants a dépassé 6 % du PIB à chacun des trois premiers trimestres. Mais ces chiffres ont simplement été "relégués au second plan", souligne Mitul Kotecha, économiste à la banque Calyon. L'année 2006 pourrait être marquée par un retournement de tendance. Les taux d'intérêt devraient en effet plafonner dès le début de l'année aux Etats-Unis. Dans le même temps, le rebond économique en zone euro pourrait conduire la BCE à porter ses taux à 3 % d'ici fin 2006. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.