Le mutisme est de rigueur au procès Swissair

BERNE - Le mutisme est de rigueur au premier jour du procès Swissair à Bülach (ZH). Après Gerhardt Fischer, Bénédict Hentsch - également ancien membre du conseil d'administration de la compagnie - a à son tour refusé de répondre aux questions des juges.Le président du Tribunal de district de Bülach, Andreas Fischer, a d'emblée annoncé la couleur à la reprise du procès cet après-midi: le banquier privé genevois ne parlera pas, comme le lui permet le droit. Sur la défensive, il a cependant accepté de donner des informations sur sa situation personnelle et professionnelle.Gerhardt Fischer s'est juste déclaré "non coupable" ce matin. Pour lui, les accusations contre lui sont "malintentionnées". Le septuagénaire a expliqué n'avoir été administrateur de SAirGroup qu'une année et avoir été nommé pour ses connaissances dans le fret aérien.Dans un long monologue, le président du tribunal Andreas Fischer lui a demandé s'il était au courant de la stratégie qui a conduit à la faillite de Swissair à l'époque. Les questions ont porté sur l'usage des actifs du groupe pour assainir la filiale SAirLines ou sur l'augmentation de participation de SAirGroup dans Sabena, alors que la compagnie aérienne belge était au bord du gouffre. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.