La révision du "Swiss made" sera acceptée, selon Nicolas Hayek

Nicolas Hayek s'en dit "convaincu": la nouvelle directive sur le Swiss made sera acceptée jeudi lors du vote de l'assemblée générale de la Fédération horlogère suisse. "Plus de 90% des horlogers sont d'accord avec nous dans cette opération", dit-il.Pour être estampillée "Swiss made" selon les nouvelles conditions, les montres devront remplir un critère de valeur, qui n'existe pas actuellement. Pour les garde-temps mécaniques, minimum 80% des coûts de fabrication devront représenter des opérations faites en Suisse, et pour les montres électroniques, 60%.L'ordonnance actuelle sur le Swiss made est insuffisante. Elle "ouvre la possibilité dans le contexte mondial actuel, à des abus parfois excessifs", estime M. Hayek.Autre nouveauté, la construction technique et le prototypage devront être menés sur sol helvétique. Actuellement, les trois seuls critères pour qualifier une montre de "suisse" sont: un mouvement suisse, l'emboîtage fait en Suisse, et le contrôle effectué par le fabricant en Suisse. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

02.11.2014
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.