La banque Raiffeisen va à son tour prélever une taxe de bancomat

ST-GALL - La taxe prélevée par les banques pour les retraits d'argent aux automates des concurrents devient la règle. Raiffeisen demande désormais deux francs pour de tels retraits. Deux banques cantonales romandes et la Banque Coop font encore exception. La nouvelle taxe est liée au fait que les banques Raiffeisen ont densifié leur réseau d'automates bancaires, lequel compte actuellement quelque 1250 distributeurs, a indiqué mercredi Franz Würth, porte-parole de la banque, confirmant un article du quotidien "Tages-Anzeiger". Mais cette taxe ne concerne pas tous les utilisateurs: les jeunes en sont exemptés et les coopérateurs de Raiffeisen ne doivent s'en acquitter qu'à partir du 25e retrait par année. M. Würth a précisé que les banques Raiffeisen veulent rationaliser l'utilisation de leurs "bancomats". Le montant de deux francs couvre les charges et correspond à la pratique des autres banques. Parmi celles-ci, la banque Coop fait toutefois exception, avec notamment les banques cantonales de Fribourg et de Genève, celles-ci ne prélevant aucune taxe pour les retraits effectués aux automates de leurs concurrents. Le porte-parole de la banque Coop, Christoph Loeb, explique que l'établissement ne dispose que de 111 distributeurs de billets. La Banque cantonale de Genève (BCGE) prend à sa charge les frais résultant des retraits de ses clients aux automates d'autres instituts bancaires. Du moment que ces derniers paient également les charges de leur clientèle retirant de l'argent dans les bancomats de la BCGE et que le solde demeure équilibré, il n'y pas de raison de changer de pratique, a noté le porte-parole Clément Dubois. Postfinance, l'UBS et plusieurs banques cantonales, dont notamment celles du Jura, de Neuchâtel, du Valais ainsi que la banque cantonale vaudoise, taxent leurs clients à hauteur de deux francs, un montant qui a néanmoins été revu à la baisse l'an passé, puisqu'il atteignait trois francs auparavant. Les clients des banques cantonales retirant de l'argent dans un automate d'un autre établissement cantonal ne sont pas taxés. Ceux de la Banque Migros doivent débourser 20 centimes par retrait et ceux du Credit Suisse 50 centimes. Mais tant pour la clientèle de cette dernière que celle de l'UBS, le prélèvement d'argent dans les automates des concurrents demeure gratuit si celle-ci dispose d'un certain avoir en compte. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.