Grève à la Boillat: Swissmem et Swissmetal ont défini une stratégie

ZURICH/DORNACH - L'association patronale Swissmem et le groupe Swissmetal ont défini leur manière de procéder devant les tribunaux à la suite de la grève de l'usine métallurgique de Reconvilier (BE). Ils veulent une convention arbitrale avec le syndicat Unia.Swissmem et Swissmetal ont indiqué dans un communiqué vouloir "la garantie que sera respectée à l'avenir le convention collective de travail (CCT) de l'industrie MEM (machines, équipements électriques et métaux), et plus particulièrement la paix absolue du travail".La procédure de règlement du conflit devant un tribunal arbitral "devra se prononcer sur l'illégalité de la grève, de même que sur des demandes en dommages-intérêts et sur d'éventuelles prétentions à des prestations d'un plan social".Swissmem introduira en outre contre Unia sa propre plainte, visant à faire constater que le syndicat "doit corriger son interprétation de la CCT au sujet de l'obligation de paix absolue du travail et (...) de l'obligation d'intervention auprès de ses membres."Le groupe Swissmetal se réserve pour sa part le droit de faire valoir en parallèle et devant un tribunal civil ses droits à des dommages-intérêts vis-à-vis d'Unia, dans la mesure où ceux-ci n'auront pas déjà été pris en considération dans la procédure arbitrale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.