Fusions et acquisitions d'entreprises sont en hausse en 2005

BERNE - Les entreprises suisses ont multiplié les acquisitions à l'étranger l'an passé. Les rachats de sociétés se sont élevés à 129, contre 77 acquisitions pour chacune des deux années précédentes.En particulier, Novartis n'a pas hésité à la dépense pour développer sa position à l'international. Au total, le géant pharmaceutique bâlois a versé quelque 15 milliards de francs pour acquérir le fabricant de génériques Hexal en Allemagne, Eon Labs aux Etats-Unis et racheter la totalité du fabricant de vaccins américain Chiron, opération encore à finaliser.Si l'étranger attire les convoitises des firmes helvétiques, l'intérêt des sociétés étrangères pour la Suisse s'est amoindri: au total, 66 transactions ont été comptabilisées, contre 75 en 2004, selon une statistique publiée par la "HandelsZeitung" mercredi.Des noms connus sont toutefois passés en mains étrangères: Swiss s'est fait racheter par Lufthansa, le groupe technologique Unaxis a été avalé par des investisseurs autrichiens et le câblo-opérateur Cablecom est désormais en possession américaine.En Suisse même, le nombre de fusions et d'acquisitions a légèrement progressé, en particulier dans le commerce de détail. Denner a ainsi absorbé les quelque 150 succursales de la chaîne Pick-Pay, la plus grosse acquisition de son histoire.Dans le secteur secondaire, les entreprises de construction Zchokke et Batigroup on fusionné en Implenia, tandis que la reprise de Sarna par le groupe Sika a constitué l'une des plus importantes opérations de 2005 en Suisse.Au total, le nombre de fusions, acquisitions et prises de participations, dans lesquelles les entreprises suisses ont été impliquées, s'est élevé à 413 opérations, soit une hausse de près de 12 % et un plus haut depuis 15 ans. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.