Feu vert de Bruxelles au mariage d'Ericsson et Marconi

BRUXELLES - La Commission européenne a autorisé l'acquisition de la plus grande partie des activités de l'équipementier britannique Marconi par le suédois Ericsson, numéro un mondial des réseaux mobiles. Elle a estimé qu'elle ne faussait pas la concurrence. La transaction avait été rendue publique fin octobre. Pour 1,2 milliard de livres (2,75 milliards de francs), Ericsson reprend les actifs de Marconi dans les équipements de télécommunications et ses services internationaux, soit 75 % de son chiffre d'affaires. Le britannique y perd son nom et sera rebaptisé "Telent" au Royaume-Uni. Fondé il y a 119 ans par l'inventeur de la radio Guglielmo Marconi, le groupe est notamment connu pour avoir installé le réseau de communication de l'Empire colonial britannique. Il avait échappé de peu à la faillite en 2002, croulant sous l'endettement après des investissements coûteux lors de la bulle internet. Depuis, les pressions sur les prix et la forte concurrence du secteur en Grande-Bretagne ont rogné les marges du groupe et creusé sa perte d'exploitation. L'équipementier suédois a été fondé quant à lui par Lars Magnus Ericsson en 1876 et est revenu dans le vert en 2004 après trois années de pertes. Selon Bruxelles, "l'enquête réalisée sur le marché, notamment sur les procédures d'appels d'offres, a confirmé l'existence de pressions concurrentielles suffisantes sur le marché des équipements de télécommunications pour préserver une concurrence effective". L'entité issue de la concentration, estime-t-elle, devra notamment concourir, pour ses activités futures, avec ses concurrents actuels, dont Alcatel et Siemens. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.