Commerce de détail: le selfscanning s'installe en Suisse

ZURICH - Le "selfscanning", système permettant d'acheter et de payer ses produits sans passer par la caisse du supermarché, va se généraliser en Suisse. La Coop offrira cette prestation dès 2007 dans 100 magasins. Manor se lance sur la même voie.La Coop a lancé en automne dernier un projet pilote dans trois de ses supermarchés, à Gelterkinden (BL), Frenkendorf (BL) et Würenlingen (AG). Vu l'écho de cet essai, l'offre pourra être étendue à partir de l'année prochaine aux magasins de plus de 2000 m², a indiqué le porte-parole du no 2 de la distribution en Suisse Karl Weisskopf.Mais si le "selfscanning" a été bien accueilli à Frenkendorf et Würenlingen, l'intérêt a été plus restreint dans le village rural de Gelterkinden. Les adeptes du système sont surtout les grands acheteurs, a précisé Elsbeth Kaufmann, porte-parole de Coop pour le nord-est de la Suisse. Dix à 12% des clients s'en servent en semaine et 20% durant le week-end.Le groupe Manor a lui aussi introduit cette prestation dans son supermarché du Parc St-Jacques à Bâle. L'offre séduit 15% des clients. Elle sera introduite prochainement dans d'autres magasins, a expliqué Stefano Patrignani, directeur chez Manor. Trois supermarchés du Tessin en profiteront cette année déjà et trois en Suisse Romande dès 2007.Les personnes qui veulent utiliser le selfscanning prennent un chariot qui dispose d'un appareil permettant de lire les informations qui se trouvent sur les codes-barres des produits. A la caisse, elles paient le montant indiqué sur leur terminal.Les utilisateurs ont rapidement intégré la nouvelle méthode et font preuve d'honnêteté, souligne Mme Kaufmann. Et les personnes plus âgées ne sont pas plus réticentes que les autres au système.Le selfscanning ne sera qu'une variante. Le client sera toujours libre de s'en servir ou non, remarque M. Weisskopf. L'avantage principal pour lui sera d'éviter les temps d'attente aux caisses, en particulier lors de courses importantes.Tant Manor que Coop sont convaincus que la mise en place de cette prestation n'entraînera pas de suppression d'emplois. A la fin, le client passe de toute façon à la caisse. Un selfscanning sans avoir à payer à la caisse risque cependant de voir le jour. Un tel système est actuellement testé en Allemagne par IBM. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.