Bourse suisse: pas de mariage ou d'alliance avec d'autres bourses

ZURICH - Les manoeuvres qui animent actuellement la galaxie boursière mondiale ne feront pas changer de cours à la Bourse suisse (SWX). Elle entend rester pour l'heure indépendante, et écarte également l'idée d'une alliance."Nous devons prendre soin de la Bourse suisse et ne pas simplement la mettre en jeu à chaque nouvelle pirouette sur le carrousel des fusions", a dit le nouveau patron de l'institution, Peter Gomez, à l'occasion d'une rencontre de presse jeudi soir à Zurich.Contrairement au London Stock Exchange (LSE), à la Deutsche Börse ou à Euronext, la SWX n'est pas cotée et est contrôlée par un groupe de banques helvétiques. Ce qui ne l'empêche pas d'être rentable, a souligné M. Gomez.Pour créer plus de valeur, elle continuera à collaborer avec des partenaires au niveau international, à l'image des coentreprises qu'elle partage avec la Deutsche Börse.M. Gomez a toutefois exclu un rachat par sa consoeur allemande, dirigée par l'ex-patron de la SWX, Reto Francioni, et souvent citée comme repreneur potentiel. "Si elle nous approche et soumet une offre, nous la déclinerons", a-t-il affirmé.A l'échelle mondiale, le paysage boursier subit des changements considérables comme en témoigne le nouveau projet d'offre publique d'achat (OPA) de 5,17 milliards de dollars (6,3 milliards d efrancs) du Nasdaq new-yorkais sur le LSE ou encore le projet de rapprochement entre Euronext - opérateur des Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne - et la Bourse de New York (NYSE).A la mi-novembre, la création prochaine d'une plate-forme alternative de négoce d'actions par sept banques d'investissements - dont l'UBS et le Credit Suisse - concurrençant les places boursières européennes a par ailleurs été annoncée.La base financière de la SWX est solide et ses perspectives apparaissent excellentes, selon Peter Gomez. Le négoce se développe dans de bonnes conditions et la Bourse suisse se profile clairement comme numéro quatre du secteur eu Europe.Il n'y a pas pour l'heure de pression telle que la SWX doive songer à changer son orientation. Mais l'examen en continu d'éventuelles options stratégiques reste indispensable. "A moyen voire long terme, nous voyons quelques dangers pointer à l'horizon", admet M. Gomez. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.