BNS: Jean-Pierre Roth met en garde contre le confort actuel

BERNE - La Banque nationale suisse (BNS) célébre son centenaire dans un environnement confortable, l'économie étant au beau fixe. Mais son président Jean-Pierre Roth a appelé à la prudence contre les risques, dans son discours aux actionnaires.La prospérité du commerce extérieur vient de la bonne tenue de l'économie mondiale, a rappelé M. Roth lors de la 99e assemblée générale de la BNS à Berne. Malgré des signes de faiblesse aux Etats-Unis, le dynamisme de la conjoncture asiatique et le redressement de la croissance en Europe laissent augurer un environnement favorable en 2007."Notre monnaie connaît aujourd'hui une volatilité bien inférieure à celle des années nonante, ce qui ne peut être que bénéfique aux échanges extérieurs", a-t-il dit selon le texte de discours. Mais il ne faut pas croire que la tendance à l'affaiblissement du franc se maintiendra.Les marchés réagissent à court terme sans apprécier les éléments fondamentaux des économies en présence. Cette attitude est risquée, selon M. Roth qui appelle à la prudence. "Les exportateurs doivent rester maîtres de leurs risques de change". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.