Affaire Sulzer: perquisitions de la CFB dans trois banques

BERNE - La Commission fédérale des banques emploie les grands moyens dans l'affaire Sulzer. Elle a mené des perquisitions dans trois banques pour déterminer si le devoir d'annonce a été enfreint lors des transactions autour du groupe industriel zurichois.Dans sa ligne de mire: la Banque cantonale de Zurich (BCZ), la Neue Zürcher Bank, et une succursale de la Deutsche Bank, a dit la porte-parole de la Commission fédérale des banques (CFB), Eveline Oehrli, revenant sur un article du "Tages Anzeiger"."Cette semaine, nous avons cherché sur le terrain des éclaircissements sur d'éventuelles violations du devoir d'annonce dans les transactions sur les titres Sulzer", a-t-elle indiqué, précisant que l'action était encore en cours. Selon les règles boursières, toute participation dépassant 5% doit être rendue publique.Un mois auparavant était rendue publique l'entrée de Ronny Pecik et Georg Stumpf dans le capital de Sulzer. Les deux investisseurs autrichiens ont pu se procurer secrètement une participation d'un tiers environ. La CFB avait ouvert une enquête sur les transactions qui leur ont permis d'avancer masqués.Elle vient ainsi de passer à la vitesse supérieure en envoyant dans trois banques des équipes composées de ses propres employés et d'enquêteurs externes. Ils ont exigé des données et documents susceptibles d'avoir joué un rôle dans l'affaire Sulzer. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.