Gil Roman a la confiance de la ville de Lausanne

Le directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne (BBL) Gil Roman ressort blanchi dans un rapport des critiques anonymes lancées contre lui cet été. Le Conseil de fondation et la ville de Lausanne lui font "toute confiance", a déclaré Peter Berger, président du conseil.Les graves accusations contre Gil Roman, comme du harcèlement moral et des insultes envers les danseurs, sont à comprendre "dans le contexte des turbulences" liées à la mort il y a une année de Maurice Béjart et à la reprise de la compagnie par Gil Roman. "Elles ne méritaient pas une enquête approfondie", explique Peter Berger. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.