GastroNeuchâtel lance une motion pour supprimer les patentes

GastroNeuchâtel +MycoramaPas question de remplacer les patentes par une taxe sur l’alcool! C’est le coup de gueule poussé aujourd’hui par Gastroneuchâtel.
Une centaine de membres de la Chambre cantonale de l’hôtellerie et de la restauration étaient réunis à Cernier. Ils ont lancé une motion populaire, qui demande d’abolir les patentes pour les établissements publics.

Cette suppression est prévue dans un projet de loi bientôt mis en consultation. Mais l’Etat souhaite compenser cette redevance par une taxe de 1,5% sur la vente d’alcool.

Au cœur de cette réforme figure le financement de Tourisme neuchâtelois. La moitié du produit des patentes y est aujourd’hui consacrée.

Les hôteliers et les restaurateurs ne veulent plus être les seuls à payer. Ils souhaitent une contribution des autres secteurs bénéficiant de retombées touristiques.

Selon le Conseil d’Etat, le remplacement des patentes par une taxe sur l’alcool doit profiter à une majorité d’établissements. En revanche, les bars, les cabarets et les discothèques risquent de payer davantage qu’aujourd’hui.
 
Lors de la réunion d'aujourd'hui, le président de GastroNeuchâtel Michel Vuillemin (à gauche) a remis un chèque de 10 000 francs au directeur du Mycorama Gille Farron. Une convention de partenariat a été signée pour les trois prochaines années. /jj
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.