Les voeux du président du Conseil d'Etat

Selon la tradition, le président du Conseil d’Etat présente ses vœux à la population neuchâteloise pour la nouvelle année.
 
Voici le message de Jean Studer pour 2010, intitulé: «Plus forts ensemble, pour l'avenir de nos enfants!».

Ces douze derniers mois, la Suisse a continué à se singulariser par son refus de lutter contre la piraterie en Mer Rouge, aux côtés des autres pays européens, ou en acceptant l'interdiction des minarets. Mais notre pays commence peut-être à réaliser que cette singularité a un prix: seul, isolé, faible, il a dû renoncer au secret bancaire, presque sans bruit, alors que c'était une valeur non négociable il y a peu encore. La Suisse n'a pas non plus été épargnée par les prises d'otages et elle se retrouve seule, là encore, empêtrée en Libye. Et l'année 2009 s'achève sur le vol de données dans un établissement bancaire… Est-ce une nouvelle certitude sur la fiabilité du personnel de notre place financière qui s'envole?

Moment pénibles

Marquante, 2009 l'aura été pour Neuchâtel qui subit la crise économique de plein fouet, plus fortement que les autres cantons puisque chez nous, le chômage atteint de tristes records. En ce 1er janvier 2010, le Conseil d'Etat est de tout coeur avec toutes celles et tous ceux qui ont perdu leur emploi, qui vivent dans l'incertitude ou la précarité. Il sait combien ces moments sont pénibles, pour celles et ceux qui les traversent, ainsi que leurs familles. Il peut leur assurer qu'il ne ménagera pas ses efforts pour soutenir les entreprises, accélérer la relance, appuyer la création d'emplois et aider directement les plus démunis.

En ce début d'année, le Conseil d'Etat a aussi une pensée toute particulière pour les jeunes de notre canton. Pour celles et ceux qui quitteront bientôt l'école pour entrer en apprentissage, pour celles et ceux qui s'apprêtent à se lancer dans la vie professionnelle, ceci à un moment on ne peut plus difficile. Le Conseil d'Etat leur adresse tous leurs voeux! Il s'engagera pour que nos jeunes aient des perspectives de carrière et de vie familiale dans notre région.

Des raisons d’espérer

Mais notre petite république gardera aussi de 2009 l'élection d'un conseiller fédéral et la signature d'un accord historique avec les CFF qui jette les bases du futur TransRUN, ce train qui doit réunir nos régions et nous permettre de redessiner la carte de notre canton. Et là, les Neuchâteloises et les Neuchâtelois ont d'excellentes raisons d'espérer, d'être optimistes malgré l'adversité, d'avancer, tout simplement.

Oui, il nous appartient, à nous et à nous seuls, de saisir ces chances pour assurer le développement de notre canton, un développement digne du futur que nous voulons donner à nos enfants. Oui, il nous appartient de les saisir pour que notre canton devienne plus fort, pour qu'il retrouve les moyens de décider de son avenir.

Agir au lieu d’attendre

Pour gagner, nous devrons nous montrer capables de repenser notre république et de mener ensemble d'importantes réformes dans les années à venir. Ce ne sera pas toujours facile. Des certitudes seront ébranlées et certaines d'entre elles que l'on croyait immuables seront peut-être même condamnées à disparaître. Or, c'est ainsi que nous pourrons faire entrer notre canton dans la deuxième décennie du 21e siècle et décider librement de notre destin avant que d'autres ne le fassent à notre place. C'est décider d'agir au lieu d'attendre et de subir, comme la Suisse en a malheureusement donné si souvent l'impression en 2009.

Alors souhaitons que 2010 soit une année marquante pour Neuchâtel, qu'elle devienne l'un de ces millésimes que retiendront les historiens futurs de notre coin de pays! Tel est notre voeu le plus cher. A toutes et à tous, bonne et heureuse année 2010!
 
 
PS.- Les intertitres sont de la rédaction.
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.