Le personnel communal davantage surveillé

Surveillance du personnel communal, éoliennes ou encore marché certains jours fériés: les Conseils général et communal de la Ville de Neuchâtel sont tombés d’accord sur plusieurs objets ce lundi soir lors de leur assemblée.
 
 
Mieux contrôler les cadres et le personnel de la commune
 
Le Conseil Général de la ville de Neuchâtel a adopté à l’unanimité les propositions du Conseil Communal pour mieux contrôler l’activité des cadres et du personnel communal. Ce rapport fait suite à une interpellation du groupe socialiste.
 
L’objectif est d’éviter qu’un employé abuse de sa fonction pour détourner des centaines de milliers de francs, comme l’a fait un chef de la voirie interpellé en automne 2007.
 
Au niveau des ressources humaines, l’ensemble du personnel de l’administration communale devra signer un code de comportement. Chaque employé devra aussi produire tous les cinq ans un extrait délivré par l’Office des poursuites et faillites.
 
Parmi les nouvelles mesures qui doivent améliorer la gestion financière, on trouve le principe des «quatre yeux»: un tiers est tenu de contrôler son collaborateur pour tout règlement de facture, même inférieure à 10'000 francs. Le choix des fournisseurs sera lui aussi soumis à une procédure plus stricte.
 
Le Conseil communal va aussi mandater un groupe d’experts interne et/ou externe à la Ville pour identifier les facteurs de risque en lien avec les fonctions sensibles.

 
Des éoliennes à Chaumont!
 
Le jour de son opposition au concept éolien du Canton de Neuchâtel, le Conseil communal reçoit un soutien du législatif, sous l’impulsion du groupe PopVertsSol: à l’exception du groupe UDC, tous sont d’accord pour étudier avec Viteos la création d’une société intercommunale pour l’exploitation de l’énergie éolienne neuchâteloise. En ligne de mire, les élus espèrent implanter deux éoliennes sur le site de Chaumont.
 
 
Un marché le 1er août...
 
Les maraîchers de la région ont reçu un large soutien du Conseil général. Ils pourront tenir leurs stands sur la Place des Halles si les dates du 1er mars, du 1er mai ou encore du 1er août tombent sur un jour de marché. La loi datant du 7 février 1966 a donc été modifiée.
 
 
Accueil parascolaire et sécurité routière
 
Intégrer les structures d’accueil extra scolaires aux écoles ou les en rapprocher le plus possible…
 
Le Conseil général a donné suite à une motion du groupe PLR pour que l’exécutif poursuive ses efforts en la matière.
 
La sécurité des piétons sur l’Avenue des Alpes a aussi fait l’objet de discussions dans l’assemblée. En réponse à une interpellation des groupes ULR, UDC et PopVertsSol, l’exécutif dit attendre le feu vert du Conseil général au mois de décembre avant d’entreprendre divers travaux. Les élus doivent donc avaliser la planification des investissements 2010-2013, s'ils veulent que près d'un million et demi de francs soient affectés à la sécurité routière sur le territoire communal.
 
 
Le point d’orgue…
 
Enfin, les élus ont accepté d’une seule voix le don fait par l’Association pour les orgues de Serrières. Le nouvel instrument, qu'elle a entièrement financé, soit 270'000 francs, sera désormais entretenu par la Ville: une charge estimée à 1000 francs par an. /gw
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.