La pendule neuchâteloise perd des plumes

Une procédure de faillite a été ouverte contre le fabricant de pendules neuchâteloises Eluxa. La société implantée à Bienne avait en vain lancé il y a un mois un cri d'alarme pour trouver de nouveaux investisseurs.

Eluxa a dix jours pour faire appel. Une fois ce délai échu, la faillite sera définitivement prononcée et la société dissoute.

L'ouverture de la faillite a été prononcée le 23 octobre par un juge du Tribunal d'arrondissement Bienne-Nidau. La société Eluxa, qui employait encore cinq personnes, a fabriqué plus de 150'000 pièces depuis sa création en 1947. Des pièces inspirées d'une tradition de la pendule neuchâteloise qui remonte à plus de 300 ans.

Outre la société biennoise, il ne reste plus guère que les marques Le Castel, à St-Aubin, et Zenith, au Locle, qui fabriquent ce genre de montres. /sm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.