RECIF dur comme le roc

Les deux associations RECIF n’en sont plus qu’une. RECIF et Haut RECIF ont fusionné hier.
 
Les deux centres de rencontre, de formation et d’échanges interculturels pour femmes réfugiées, immigrées et suisses ont désormais le même comité, dirigé par trois co-présidentes. En revanche, l’organisation garde ses locaux de Serrières et de La Chaux-de-Fonds.

RECIF propose des cours de français pour les femmes immigrées. C’est également une des seules organisations qui propose des cours pour les allophones, c'est-à-dire les personnes qui n’ont jamais appris à écrire dans leur langue maternelle.

La hausse constante du nombre d’inscriptions a provoqué une augmentation des coûts de fonctionnement. Il a donc fallu se regrouper pour être plus performant. /myv

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.