La future Côte pas contente

La future commune de La Côte veut conserver sa ligne ferroviaire. Une ligne qui serait abandonnée avec la version Cernier choisie par le Conseil d’Etat neuchâtelois pour le TransRun.

Les Conseils communaux de Peseux et de Corcelles-Cormondrèche estiment inadmissible que la future commune de La Côte, qui devrait réunir bientôt 10'000 habitants, ne soit reliée au réseau ferroviaire suisse que par les bus des Transports publics du Littoral neuchâtelois. Des bus qui ne circulent pas en soirée, ni les week-ends, ni les jours fériés.

Les législatifs des deux communes ne soutiendront la proposition du Conseil d’Etat que s’il s’engage à maintenir au moins des trains-navettes. /sm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.