La listeria rebondit en Valais

Tous les fromages Le Petit Berger ne sont pas les mêmes. Il y a le fromage frais d'une laiterie-fromagerie de Lignières, dans le canton de Neuchâtel,  contaminé par la listeria et le fromage à raclette pasteurisé d'une entreprise valaisanne. Cette dernière craint pour sa réputation.

L'homonymie a des côtés parfois bien gênants. Directeur de Chaudron SA à Muraz, près de Monthey (VS), Eugène Grandjean craint qu'il n'y ait confusion dans l'esprit des consommateurs. Un petit nombre de clients ont posé des questions, a-t-il dit lundi à l'ATS.

Sa société distribue près 20 tonnes de fromage à raclette Le Petit Berger, dont la marque est déposée depuis 1993. Il s'agit d'une production artisanale de raclette suisse pasteurisée. Eugène Grandjean se donne un temps de réflexion avant d'entreprendre éventuellement des démarches contre l'usurpation de la marque.

Du côté de Lignières, le producteur de chèvre frais doit détruire tous ses stocks, comprenant aussi d'autres types de fromage. Il a interdiction de produire et doit entreprendre des travaux d'assainissement de ses locaux. Il ne maîtrise pas correctement l'hygiène, selon le chimiste cantonal adjoint du canton de Neuchâtel Pierre Bonhôte.

Les personnes ayant acheté les fromages incriminés sont appelées à désinfecter les lieux où elles les ont stockés. /ats

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.