La gauche se bat pour éviter la disparition des prud’hommes

La réforme judiciaire adoptée fin janvier par le Grand Conseil neuchâtelois fait des vagues.
 
La gauche et les syndicats s’opposent à la disparition du Tribunal des prud’hommes. Les groupes socialistes et PopVertsSol déposeront mardi au Grand Conseil une demande de modification de la loi sur l’organisation judiciaire.

Le texte réclame la réintroduction d’un Tribunal du travail et exige que les employés et les employeurs puissent être représentés par des associations lors de litiges concernant le droit du travail. /mvr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.