Le directeur du pénitencier de Saint-Jean s'exprime sur l'affaire de l'évadé pédophile

Le directeur des établissements pénitenciers de Saint-Jean, au Landeron, a répondu à nos questions en lien avec l'affaire du pédophile évadé, qui a commis des abus sur une enfant à la Neuveville, à la fin du mois d'août.
 
Franz Walter explique que le pénitencier a une structure composée de deux sections, l'une fermée, l'autre semi-ouverte. Sans parler précisément du cas de l'évadé pédophile, il estime que si quelqu'un veut vraiment s'enfuir de la partie semi-ouverte, il le peut.
 
Il affirme encore que l'alarme est donnée vingt minutes au plus tard après une évasion. "Si c'est un homme dangereux ou très dangereux, on avertit la police et on fait un appel au public ainsi que des investigations très pointues", explique Franz Walter.
 
 
Les regrets du chef de l'office bernois des privations de liberté
 
Si le conseiller d'Etat bernois en charge de la police,  Hans-Jürg Kaiser, ne souhaite faire toujours aucun commentaire, le chef de l'office des privations de liberté, Martin Kraemer, a accepté de nous répondre. Il exprime ses regrets, par rapport à l'évasion du détenu pédophile du pénitencier de Saint-Jean.
 
Il rappelle par ailleurs qu'une enquête judiciaire est en cours. Pour l'heure, il est trop tôt pour parler de fautes ou de responsabilités particulières, selon lui. /lb+ts
 
 
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.