Les faits et gestes d'Hôpital neuchâtelois

Hôpital neuchâtelois tenait à dévoiler ses «faits et gestes» de l’année 2008. C’est ainsi que s’intitule son rapport de gestion.

Le président du Conseil d’administration Jean-Pierre Authier et le directeur général Pascal Rubin ont livré lundi sur le site de Landeyeux leur vision de l’année dernière.

Selon eux, elle aboutit aujourd’hui au bon fonctionnement du centre de traitement et de réadaptation au Val-de-Travers, ainsi que de la pédiatrie hospitalière à Neuchâtel.

Les travaux qui permettront la centralisation provisoire de l’activité mère-enfant à Neuchâtel commencent dans quelques jours. Ils vont durer 18 mois et coûteront 7 millions de francs.

Si la solution retenue par le Conseil d’Etat se réalise, l’unité mère-enfant déménagera à La Chaux-de-Fonds vers 2015. Mais elle pourrait aussi rester à Neuchâtel. Hôpital neuchâtelois en appelle à un traitement politique rapide des diverses initiatives populaires. Le déménagement à Neuchâtel pourrait occasionner des suppressions de postes de médecins-cadres, dans un but de spécialisation et pour éviter les doublons, selon le directeur général.
 
Dissiper l’incertitude permettrait d'éviter de retarder inutilement les travaux de rénovation de l’hôpital de La Chaux-de-Fonds. /vco
Partager
Link

Galerie photos liée

18.03.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.