La Béroche plus encline à fusionner

La Béroche pourrait bien se diriger vers une fusion. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par le Réseau urbain neuchâtelois (RUN) dans les communes de Saint-Aubin-Sauges, Gorgier-Chez-le-Bart, Vaumarcus, Montalchez et Fresens. Cinquante-sept pourcent de la population estiment que les cinq communes devraient fusionner en une seule étape.
 
Car fusion ne serait pas forcément synonyme de perte d’identité communale. C’est en tout cas ce qu’estime plus de la moitié de la population. Et pour preuve: 68% de la population bérochale indiquent qu’ils se sentent appartenir en premier lieu à la région de La Béroche, avant d’appartenir à l’une des cinq localités. Un taux qui varie en fonction des communes: Fresens est la moins encline à la fusion.
 
Les détails de ce sondage seront présentés aux législatifs communaux lors des séances du printemps.
 
Les cinq exécutifs relèvent dans un communiqué commun que les mentalités ont ainsi fortement évolué en l’espace de quelques années. Un sondage réalisé en 2004 et 2005 relevait 3% d’avis favorables à la fusion à Fresens, 9% à Vaumarcus, 12% à Montalchez, 21% à Gorgier et 26% à Saint-Aubin. /aju
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.