Neuchâtel participe au combat contre la malaria.

L'Université de Neuchâtel apporte sa contribution à la lutte contre la malaria. Son Laboratoire de physiologie animale représente la Suisse dans le pool de recherche européen qui vient d'être créé, l'ENAROMaTIC. Il s’intéresse aux odeurs qui attirent les insectes transmettant la malaria.
 
Les recherches menées à l'Université de Neuchâtel devraient permettre de trouver de nouveaux moyens efficaces pour éviter le contact entre les hommes et les insectes porteurs de la malaria. Elles pourront également servir de base à des recherches analogues pour combattre d’autres maladies transmises par les insectes.
 
Ce consortium est soutenu à hauteur de 2 millions et demi d'euros par le 7e programme-cadre de la Communauté européenne pour des activités de recherche.
 
Toutes les 30 secondes, un enfant meurt dans le tiers monde, victime de la malaria. /fap
Partager
Link

Galerie photos liée

01.11.2014
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.