Logements vacants: c'est toujours la pénurie

Il y a toujours pénurie de logements vacants dans le canton de Neuchâtel, mais la situation s’améliore. C’est ce qui ressort au 1er juin de l’enquête annuelle menée par l’Office cantonal de la statistique. Cette situation de pénurie dure depuis dix ans.

Le taux de vacance se situe à 1,3%. On admet qu’il y a pénurie lorsque le taux est en dessous de 1,5%.

Même avec 187 logements libres de plus qu’en 2009, la situation du marché, dans le canton, reste tendue. Au 1er juin, on dénombrait un total de 1117 logements vacants.

Par rapport à la même période de l’an passé, tous les districts enregistrent une augmentation, sauf Boudry. C’est le district qui est le moins bien loti, avec une vacance de seulement 0,48%, suivi de Neuchâtel, 0,49%, et le Val-de-Ruz, 0,59%.

Les trois autres districts, le Val-de-Travers, La Chaux-de-Fonds et Le Locle ne sont pas en pénurie, avec respectivement 1,52%, 2,01% et 4,69%.

Le Locle présente la situation la plus détendue, avec pas moins de 385 logements vacants, soit une importante augmentation de 108 unités.

A noter que les logements de trois et quatre pièces représentent plus des deux tiers des vacances. /fpa
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.