Témoin d'un trafic d'organes expulsé

Un ex-policier chinois, dont la demande d’asile a été refusée en Suisse, devrait être renvoyé jeudi au plus tard vers l’Italie.
 
Témoin capital d’un trafic d’organes, cet homme avait déposé une demande d’asile auprès de l’Office fédéral des migrations qui lui a signifié une non-entrée en matière. Il résidait dans un centre pour requérants à Fontainemelon, depuis son entrée illégale en Suisse en novembre.

Le conseiller d’Etat Frédéric Hainard confirme l’information du quotidien Le Temps selon laquelle cet Ouïgour d’origine a été arrêté pour être transféré à Genève, puis en Italie.

L’ex-policier chinois est le témoin-clé d’un trafic d’organes. Dans son récit, il explique que des condamnés à mort se faisaient tirer dessus de manière à ce qu'ils restent vivants. Leurs organes étaient ensuite prélevés dans des hôpitaux. /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.