Les dissidents UDC soutenus par le Conseil d'Etat

Le Conseil d’Etat neuchâtelois donne raison aux dissidents de l’UDC de la Ville de Neuchâtel.

Dans sa prise de position, le Gouvernement estime que le fait de quitter le parti par lequel il a été élu ne prive pas un conseiller général de ses prérogatives parlementaires, notamment celles de constituer un groupe et de siéger dans les commissions.

En mars, à la suite de leur démission de l’UDC, le législatif de la Ville de Neuchâtel avait exclu les cinq élus du Conseil général, dont Maria Angela Guyot, des différentes commissions dont ils étaient membres. Il avait également refusé qu’ils forment un nouveau groupe.

Le Conseil d’Etat donne aujourd’hui raison aux anciens UDC. Un avis qui n’oblige en aucun cas le Conseil général à changer son fusil d’épaule. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.