La HE-ARC garde une grande partie de ses prérogatives

La Haute école Arc pourra garder une bonne partie de son autonomie décisionnelle. Le comité stratégique HES-SO a présenté vendredi matin son avant-projet de convention qui régira la structure regroupant les hautes écoles romandes. Le texte inclut les revendications de la motion Rérat, acceptée par le Grand Conseil bernois et la commission interparlementaire He-Arc. Il doit être soumis au conseil fédéral.
La Haute école Arc gardera des compétences en matière d’ouverture et de fermeture de filières, de recherche appliquée et de développement. La gestion des masters deviendra en revanche une prérogative de la HES-SO. /fr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.