Une baisse massive des impôts pour recentrer le Jura

Gouvernement jurassienPlacer le Jura au centre de l’action. Voilà le souhait du Gouvernement jurassien. Il a présenté mardi son programme de législature 2011-2015, autrement dit sa feuille de route pour les années à venir.
 
L'exécutif estime que le contexte n’a jamais été aussi favorable pour bien positionner le canton. Il propose une stratégie en quatre axes pour ne pas manquer ce virage qualifié de décisif.  Pour faire face aux défis économique et démographique, le principal levier à actionner réside dans la fiscalité selon le Gouvernement.
 
La baisse proposée concernerait tout le monde: personnes physiques et morales, bas et hauts revenus, en particulier les familles. La quête des millionnaires reste aussi l’un des buts recherchés. Il est ainsi prévu d’instaurer un tarif à taux unique dans l’impôt sur la fortune. Avec cet instrument, le Jura deviendrait même le canton le plus attractif de Suisse romande et du Nord-Ouest.
 
 
Investir dans la fiscalité
 
Cette baisse des impôts n’engendrerait aucune conséquence sur les prestations de l’Etat. Elle est portée aux rangs des investissements. Plus d’un franc sur trois serait ainsi investi dans la fiscalité ces prochaines années, si le Parlement le veut bien.
 
Pour exemple, si le projet est accepté, un couple marié avec deux gains, deux enfants et un revenu brut de 100'000 francs paiera mille francs d'impôts en moins l'an prochain, 1'600 francs en moins en 2020 comparé à aujourd'hui. Une entreprise avec un bénéfice imposable de 500'000 francs et un capital imposable de 1'000'000 de francs paiera 12% d'impôts en moins l'an prochain, 35% en moins en 2016, 44% en moins en 2020.  Dans le même temps, le gouvernement compte lutter contre les bas salaires. Aucune mesure coercitive n'est toutefois prévue. Il est difficile, voire impossible de régler le problème des bas salaires avec un salaire minimum cantonal , relève le grand argentier jurassien, Charles Juillard.
 
 
Un projet qui se veut équilibré
 
Le Gouvernement jurassien, outre la fiscalité, souhaite mettre tout un arsenal en place pour la formation, afin d'améliorer également la connaissance des langues. Il compte aussi favoriser l’influence des Jurassiens au plan national et international, avec l’ambition suprême de voir élire un concitoyen au Conseil fédéral, mettre en place le CREA à Delémont, un centre de compétences scientifique, technique et muséologique en lien avec PaléoJura à Porrentruy, préserver les espaces verts et le cadre naturel en densifiant l’habitat là où il se trouve, devenir indépendant énergétiquement d'ici à 2050.
 
 
Un programme réaliste
 
 
Le programme de législature 2011-2015 est qualifié d’ambitieux, mais de réaliste par le Gouvernement jurassien. La pyramide démographique jurassienne ressemble à celle d'un pays qui aurait connu la guerre , a commenté Philippe Receveur. Toutes les mesures proposées doivent permettre d'inverser la tendance en préservant les atouts du canton du Jura, notamment son environnement. Mais cette vision d’avenir doit être partagée par le plus grand nombre pour être gagnante, conclut l’exécutif. /lba 
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.