Affaire Ulysse: le réquisitoire du Ministère public

Douze ans de peine privative de liberté contre le cerveau des deux brigandages dans l’Affaire Ulysse. C’est ce qu'a requis  le procureur général du canton de Neuchâtel devant le Tribunal pénal économique.

Treize prévenus comparaissent depuis le début du mois dans le cadre de ce procès-fleuve de cinq semaines.

Le Ministère public a requis cinq ans de peine privative de liberté contre Jean-Pierre Jaquet, notamment pour recel d’or et de montres et pour faux dans les titres. Le Procureur souhaite même une peine de sept ans, si la participation de l’horloger chaux-de-fonnier dans le brigandage de l’entreprise RSM est reconnue. /vco-ms...

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.