Le projet "crèches" du Conseil d'Etat sévèrement critiqué

Un projet de loi bâclé, inapplicable, comportant trop d’incertitudes, de fautes de calculs et de raisonnement…

Le comité d’initiative «Un enfant, une place» critique sévèrement le projet du Conseil d’Etat sur les structures d’accueil soumis en consultation jusqu’à la fin de la semaine.

Un projet qui prévoit l’introduction de bons d’accueil pour subventionner les parents et l’implication des entreprises au financement du système.

Pour le comité d’initiative, le projet du Conseil d’Etat impliquera notamment une augmentation des prix pour les parents, une baisse de la qualité de l’accueil en crèche et une surcharge de travail au niveau administratif.

Il critique aussi le système de bon de l’employeur qui introduit une discrimination entre les parents neuchâtelois. Les personnes qui n’exercent pas d’activité professionnelle ou qui travaillent en dehors du canton ne bénéficieront pas de ce financement.

Le comité demande au Conseil d’Etat de retirer son projet qui doit être présenté au Grand Conseil en novembre. /cr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.