Chiffres noirs pour Bulgari

Le joaillier italien Bulgari, présent à Neuchâtel, est revenu dans le noir au premier semestre 2011. Le bénéfice net du groupe, contrôlé par le géant français Louis Vuitton-Moët Hennessy, s'est élevé à 9,1 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année contre une perte nette de 7,7 millions un an plus tôt.

Le groupe a en revanche accusé une perte de 200'000 euros au deuxième trimestre contre un bénéfice net de 600'000 euros un an plus tôt. Il invoque notamment des frais de conseil de 15,8 millions d'euros liés à l'accord de rachat signé avec LVMH. /sma

Partager
Link

Galerie photos liée

02.11.2014
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.