Philippe Gnaegi supervise Frédéric Hainard

Le Service de surveillance et des relations au travail du département de Frédéric Hainard est désormais rattaché au département de l’éducation, de la culture et des sports. L’autorité de décision et de recours pour toutes les compétences dévolues au chef du DEC, dans ce service, revient donc à Philippe Gnaegi.

C’est la décision prise par le Conseil d’Etat neuchâtelois, lors d’une séance extraordinaire.

Cette disposition est en vigueur à titre de mesure provisionnelle, pour rendre à Frédéric Hainard la liberté qui doit être la sienne pendant la durée de l’enquête que doit mener la Commission d’enquête parlementaire.

Le Gouvernement évaluera la situation dans les trois mois, après avoir sollicité si nécessaire un préavis de la CEP constituée par le Grand Conseil. /fpa

Partager
Link

Galerie photos liée

18.09.2010
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.