Sanctions contre les grévistes de L'Express et de L'Impartial

Les tensions sont toujours vives à L’Express et L’Impartial.

La direction de la SNP, qui édite les deux quotidiens neuchâtelois, a décidé une retenue de salaire d’un jour complet pour chaque employé ayant fait grève il y a un peu plus d’une semaine.

Trois collaborateurs, adjoints à la rédaction en chef, ont aussi été dégradés pour s'être rangés du côté des grévistes.
 
Dans un communiqué, la délégation du personnel condamne ces décisions de la direction de la SNP et déplore qu'elle ait choisi «la voie de la sanction et de la division».
 
La demande de mise au chômage partiel est toujours à l'étude auprès du Service cantonal de l'emploi. /cr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.