L'histoire des petites mains

La politique d’embauche des femmes italiennes dans l’horlogerie au sortir de la Deuxième Guerre mondiale…
 
C’est le thème de l’ouvrage de la Neuchâteloise Leana Ebel et de la Vaudoise Aline Burki intitulé «A l’heure des petites mains». Licenciées en Histoire contemporaine à l’Université de Lausanne, ces deux natives de l’Arc jurassien ont voulu étudier le rôle de cette main-d’œuvre féminine dans les années 1946 à 1962.

A travers l’étude de sources variées, des associations patronales aux syndicats ouvriers, des archives d’entreprises aux témoignages des acteurs de l’époque, les deux femmes analysent la politique d’embauche mise en place par les patrons, en lien étroit avec le syndicat horloger et, dans une moindre mesure, les autorités fédérales.

L’ouvrage «A l’heure des petites mains…» est paru aux Editions Alphil. Il peur être commandé à la maison d’édition pour 35 francs sur le site d'Alphil. /sm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.