Moins de violence à la Fête des vendanges

Boire un verre ne rime pas forcément avec bagarres… Contrairement aux idées reçues, la police de la Ville de Neuchâtel n’enregistre pas d’augmentation de la violence année après année, lors de la Fête des vendanges, au contraire.

En 1989, le corps de police est intervenu à 180 reprises contre cinquante ces dernières années. Cette baisse s’explique en grande partie, selon le commandant de la police, par le fait que la fête prend fin à 4h du matin. A l’époque où les stands étaient ouverts toute la nuit, la grande majorité des bagarres se déclarait vers 6h du matin.

Pour prévenir la violence et assurer la sécurité lors de manifestations, la police planche sur un projet d’engagement de médiateurs. L’expérience, menée pendant l’Eurofoot 2008, a donné de bons résultats. Mais, faute de temps, l’opération n’a pas pu être reconduite pendant la Fête des vendanges. Elle le sera certainement l’année prochaine. /sm... 

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.