Pas de sursis pour le site de Couvet

La motion populaire contre le démantèlement de l’hôpital du Val-de-Travers n’a pas obtenu grâce aux yeux des députés. Par 48 voix contre dix et une cinquantaine d’abstentions, le Grand Conseil a refusé de donner suite au texte muni de 3600 signatures.

Les députés ont estimé que les Vallonniers devaient faire le deuil de leur maternité et de leur policlinique de soins aigus.

Le Conseil d’Etat a rappelé que le site de Couvet deviendra un centre d’importance cantonale dans le domaine de la gériatrie et que le maintien d’une policlinique au Vallon faisait partie de ses préoccupations. D’ici l’automne, l’exécutif disposera de propositions concrètes afin de répondre aux préoccupations de la population.

La motion demandait le maintien du site dans son fonctionnement actuel jusqu’à ce que les nouveaux établissements hospitaliers soient pleinement opérationnels. Et, à terme, le maintien d’une policlinique pour les soins aigus dans l’hôpital du Val-de-Travers. /sm

Partager
Link

Galerie photos liée

18.03.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.