L'Eglise catholique romaine neuchâteloise aux abois

L’Eglise catholique romaine du canton de Neuchâtel est en grandes difficultés financières. Deux raisons principales à cela: le cigarretier Philip Morris qui a choisi de ne plus verser son impôt ecclésiastique, et les contribuables catholiques qui sont peu nombreux à s’acquitter de leur taxe, pas obligatoire dans le canton.

 
Des mesures drastiques

Ces deux raisons engendrent un déficit de 780'000 francs dans les comptes 2010. L’Eglise prend donc des mesures, sur les conseils d’un groupe de travail, afin de retrouver un équilibre fincncier à l’horizon 2012.

Ainsi, sur les 27 équivalents plein temps, 5 seront supprimés. Il n’y a pas de licenciements, mais la Fédération ne renouvelle pas les départs naturels. Les principaux secteurs concernés sont l’Aumônerie de l’Université, qui passe à la trappe, et la pastorale de la santé qui perd une partie de ses forces.

Cette diminution du nombre de postes n'est pas une nouveauté: en 2001, l’Eglise catholique romaine comptait 41 équivalents plein temps dans le canton de Neuchâtel.

Les indexations de salaires ne seront plus versées, de même que les allocations aux paroisses par exemple. Plusieurs subventions sont revues à la baisse, dont celle promise à Caritas ou aux missions linguistiques.

 
Et la suite?

L’Eglise catholique neuchâteloise n’exclut pas, comme les autres institutions religieuses, de faire payer certaines prestations comme les mariages ou les baptêmes. D’autres décisions en ce sens doivent être prises d’ici la fin de l’année.

 
Catholiques neuchâtelois mauvais payeurs

Seuls 24% des catholiques déclarent leur religion dans le canton. Et sur ces 24%, seuls 15 payent leur impôt ecclésiastique qui est facultatif… Il y a davantage de catholiques que de protestants dans le canton depuis 2010.

Comme l’explique la fédération, si chaque catholique payait 50 francs par année, l’Eglise n’en serait de loin pas là. /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.