Fusillade à Neuchâtel: le tireur avait laissé un message

La police est parvenue à reconstituer le déroulement des faits qui ont conduit un Neuchâtelois de 21 ans à tirer sur un agent de sécurité avant de se tirer une balle dans la tête, durant la nuit de samedi à dimanche, au centre-ville de Neuchâtel.
 
Le jeune homme a célébré le Millénaire en compagnie de quelques amis et a consommé de l’alcool. Il est ensuite rentré à son domicile, où il a rédigé un message sur son ordinateur. Il y dit, dans des termes familiers, que la vie n’est qu’un jeu, qu’il s’y marre et que tout le monde peut aller se faire voir. Le Neuchâtelois a également envoyé un SMS à trois connaissances dans lequel il indique n’avoir aucun regret.
 
Le jeune homme est ensuite retourné, en scooter, au centre-ville. Arrivé devant le Cancun Club, une boîte de nuit qu’il fréquentait, il tire sur l’agent de sécurité avant de se donner la mort. Aucun différent n’opposait les deux hommes.
 
Le jeune homme possédait un CFC de constructeur de machines, travaillait dans une entreprise du canton et était lieutenant à l'armée suisse. Le pistolet utilisé était d'ailleurs son arme de service. Il avait notamment été condamné le 20 septembre 2010 pour lésions corporelles simples à la suite d'un match de Neuchâtel Xamax. Il faisait partie d’un club de supporters des rouge et noir et était interdit de stade depuis octobre 2010. Ces deux derniers mois, il avait fait part d’un certain mal-être à l’un de ses amis. 
 
L’enquête se poursuit. Des analyses toxicologiques notamment sont en cours. /sbe
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.