Les requérants refusent de loger dans l'abri PC

Les requérants d’asile désertent l’abri de protection civile de Bois Jean-Droz à La Chaux-de-Fonds.
 
Mécontents du manque de confort et de la vétusté du lieu, la vingtaine de requérants est repartie par ses propres moyens vers le centre d’accueil de Couvet, d’où elle provenait. Le chef du Service des migrations, Serge Gamma, a confirmé l’information de la RSR.
 
 
Intervention de la police
 
Le Service des migrations a dû faire appel à la police pour ramener les requérants à La Chaux-de-Fonds. Selon Serge Gamma, il est impossible de les garder à Couvet car le centre est plein et que de nouveaux requérants arrivent sans cesse. Ils devront soit rester à La Chaux-de-Fonds, soit trouver un hébergement par eux-mêmes.
 
 
Des centres d'accueil surchargés
 
Le Gouvernement neuchâtelois a décidé d’ouvrir d’urgence cet abri de protection civile à La Chaux-de-Fonds, car les centres de Couvet et Fontainemelon sont surchargés. En raison de l’afflux de requérants d’asile qui fuient les pays arabes, la Confédération a demandé aux cantons de prévoir cette année cinq mille places d’accueil supplémentaires. Cela signifie que le Canton de Neuchâtel doit trouver rapidement 125 places d’accueil.
 
L’ouverture de l’abri de protection civile devrait être une solution provisoire, en attente de trouver une ou plusieurs structures d’hébergement à caractère durable. /mvr
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.