Emplois: le Conseil d'Etat doit revoir sa copie

Le Département de l’économie fait fausse route sur la question de l’emploi dans le canton de Neuchâtel. C’est l’avis du Parti socialiste, qui attend du DEC et de son chef, Frédéric Hainard, moins de défaitisme et plus de propositions.

Le PSN déposera mardi une interpellation au Grand Conseil. Le texte demande notamment au Conseil d’Etat de soumettre au législatif cantonal une demande de dérogation au frein aux dépenses pendant deux ans. Une mesure d'ailleurs prévue dans la loi.

Le PSN fustige aussi la réorganisation du Service de l’emploi. Le retrait de l’organe de surveillance est illégal, puisqu’il figure dans la loi de 2004. De plus, ce changement affaiblit le Service de l’emploi, une mesure inacceptable dans la situation économique actuelle. Les socialistes demandent au Conseil d’Etat de revenir à la situation initiale ou de revoir la loi.
 
Le chef du Département de l’économie était en séance lundi toute la journée. Il n’a pas pu répondre à nos questions. Mais il nous a fait savoir qu’il regrettait que le PSN utilise le malheur des chômeurs pour faire de l’électoralisme. Frédéric Hainard veut également attendre que les réelles questions soient posées au Grand Conseil avant de répondre aux journalistes.
 
Enfin, la révision de la loi sur l’assurance chômage débattue à Berne inquiète le PSN. Il veut que le Canton dépose une résolution demandant l’ajournement des décisions liées à cette réforme qui pourrait entrer en vigueur début 2011. La résolution doit être acceptée par les deux tiers des députés neuchâtelois pour aboutir. /sma
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.