L'Université de Neuchâtel respire l'écologie chimique

Quelque 300 scientifiques sont réunis à l’Université de Neuchâtel de dimanche à jeudi à l’occasion du 25e congrès annuel de la Société internationale d’écologie chimique.
 
L’événement est mis sur pied par le pôle de recherche national Survie des plantes, qui contient le seul vrai groupe universitaire de recherche en écologie chimique de Suisse, selon le directeur du pôle Ted Turlings.

L’écologie chimique est l’étude de l’échange de substances chimiques générées de manière naturelle. Les recherches profitent à l’industrie pharmaceutique, à l’agriculture ainsi qu’aux marques de parfums et de déodorants. /vco

Partager
Link

Galerie photos liée

01.11.2014
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.